Votre guide complet des VPN sur Mac

Nous sommes une équipe de passionnés d’informatique et d’utilisateurs de Mac, et nous avons choisi de dédier ce blog aux VPN. Il devient de plus en plus difficile de s’en passer avec les avantages considérables qu’ils apportent en termes de sécurité et de protection des données, surtout compte tenu de leur caractère de plus en plus abordable. Vous trouverez sur notre blog tout ce qu’il y a à savoir sur les VPN sur macOS, la liste des meilleurs VPN pour Mac ainsi que nos articles confectionnés avec amour sur le sujet.

illustration homme assis ordinateur
banniere vpn

Vous aimez votre Mac et vous ne changeriez la rapidité, la fluidité ainsi que la quasi-non-existence de bugs du système d’exploitation macOS pour rien au monde ? Ca tombe bien, nous non plus ! Nos chers iMac et Macbook en tous genres nous sont bien fidèles et sont synonymes de rapidité, efficacité, modernité et sont tout simplement indétrônables. Mais sont-ils seulement aussi sécurisés qu’il n’y paraît ?

La réponse est oui… et non. Si Apple a bel et bien intégré directement à ses ordinateurs un système de sécurité, il n’est pas suffisant quand l’on observe que les cyberattaques et hacks en tous genres semblent toucher tout le monde sans discrimination, les utilisateurs de Mac compris. Pour télécharger, accéder aux plateformes de streaming ou tout simplement naviguer anonymement de manière sécurisée, sur Mac comme sur Windows, on pense VPN !

D’abord, c’est quoi un VPN ?

Le B.A-BA du VPN

Un VPN, ou Réseau Privé Virtuel dans sa forme longue, représente une connexion chiffrée et sécurisée entre un utilisateur individuel et un réseau ou entre deux réseaux. C’est une définition qui, bien qu’exacte et droit au but, peut paraître un peu abstraite pour ce qui ne s’y connaisse absolument pas.

Essayez de visualiser la chose ainsi : Internet est une route, et vous, l’utilisateur, êtes en voiture. Vous allez faire vos emplettes dans des boutiques (achats en ligne), allez dans vos endroits préférés (sites web), rendez visite à vos amis ou votre communauté (forums, sites de rencontre, réseaux sociaux), vous arrêtez dans un parc le temps de lire les nouvelles (journaux en ligne) ou de jouer à des jeux… Bref, vous avez compris, la liste est longue et les parallèles sont nombreux. L’important est que dans votre voiture, tout le monde peut vous voir, peut effectuer des recherches grâce à votre plaque d’immatriculation et les informations de votre véhicule, suivre tous vos déplacements et même vous pister jusque chez vous ! Votre vie privée est facilement accessible puisque n’importe qui, bien intentionné ou non, peut vous observer.

En ligne, c’est la même chose. N’importe qui peut visualiser vos activités en ligne, enquérir sur votre personne et savoir qui vous êtes, connaître vos habitudes sur internet et voir avec qui vous interagissez. Mais sachez que vous n’êtes pas obligés de rouler à découvert ! Vous pouvez tout à fait utiliser un tunnel privé, de manière à vous cacher à la vue de tous : le VPN.

Le VPN est donc un réseau privé virtuel dans lequel vous êtes protégé du regard des autres utilisateurs. Aux yeux des autres, vous êtes anonyme et personne ne peut savoir ce que vous faites. Dans la pratique, VPN vient cacher votre adresse IP (votre plaque d’immatriculation, en somme) et chiffrer votre connexion (installer le fameux tunnel privé).

illustration femme qui cherche avec une loupe

Comment fonctionne un VPN ?

Un VPN agit au niveau du système d’exploitation de votre ordinateur. Il cache votre trafic en ligne ainsi que votre emplacement physique du regard des autres pendant que vous utilisez votre connexion internet, en redirigeant votre trafic vers d’autres serveurs. Lorsque vous naviguez sur vos sites habituels en utilisant un VPN, ce dernier n’indique pas la source de votre connexion comme celle d’origine, soit la vôtre, mais comme étant celle de l’un des nombreux routeurs VPN, aussi appelés serveurs proxy. Ce qui veut dire que lorsque les propriétaires du site, les autres utilisateurs ou toute personne en général veut accéder à vos informations ou vous espionner, ils ne peuvent obtenir ce qu’ils veulent.

C’est-à-dire que plutôt que d’envoyer directement à votre fournisseur d’accès internet (FAI) les informations de votre trafic en ligne, tel que vos recherches ou vos téléchargements, le VPN les fait passer par l’un de ses serveurs. Lorsque ces informations arrivent à destination, elles paraissent ainsi provenir du serveur du VPN et non de votre ordinateur personnel.

De même que sans l’usage d’un VPN, votre adresse IP, soit le numéro unique propre à votre réseau domestique, est totalement visible sur internet. Le VPN vient ainsi masquer l’adresse IP et utilise un protocole de chiffrement autour de votre identité dès lors que vous vous connectez. Ce protocole de chiffrement est une méthode classique de l’informatique qui vient transformer un texte tout à fait ordinaire en un mélange de caractères codé et illisible. Seule une « clé » permet de déchiffrer le texte et de le rendre lisible à nouveau. Lors de l’utilisation d’un VPN, seuls votre ordinateur et le fournisseur du VPN sont en possession de la clé de chiffrement.

Le fonctionnement d’un VPN est à différencier de celui d’autres moyens de naviguer en tout anonymat, comme le réseau Tor, qui lui fait ricocher votre connexion sur un large réseau distribué de relais de bénévoles, ce qui a pour résultat de garder votre activité Internet toujours en mouvement constant, de manière à ce qu’il soit impossible que l’on traque votre activité. Ce protocole est très lent, bien qu’ultra efficace, et diffère grandement du fonctionnement du VPN. Le VPN offre en revanche une protection essentielle et suffisante pour vous protéger lorsque vous naviguez sur des sites même peu sécurisés, qui sont souvent le terrain de jeu préféré des pirates en tous genres.

illustration grinch

Est-ce dangereux d’utiliser un VPN ?

Un VPN est censé être l’outil qui vous protège, et pas le contraire ! Le principe de base d’un VPN n’est pas dangereux, vous ne risquez rien, surtout si vous utilisez un VPN sérieux et de confiance, comme la majorité des VPN les plus connus et utilisés. Pour faire simple et répondre à la question en toute honnêteté : tout dépend du VPN que vous allez utiliser.

Il existe des VPN payants, c’est d’ailleurs la majorité des grands noms du VPN, qui sont gage d’efficacité et de sécurité et dont vous pouvez sans problème confier vos informations de connexion et vos données personnelles. En revanche, la question est un peu plus complexe lorsqu’il s’agit des VPN gratuits. Faire tourner un VPN coûte en effet très cher : il faut mettre en place et maintenir des serveurs assez puissants, dont le nombre et la capacité augmentent rapidement en fonction du nombre d’utilisateurs, et prévoir aussi des coûts annexes comme la mise en place d’une équipe technique pour l’assistance et la maintenance. Les coûts sont donc très conséquents et on se pose ainsi la question suivante : mais comment est financé tout ça ?

Le pas si vieil adage « Quand c’est gratuit, c’est vous le produit » s’applique tout à fait dans le cas d’un VPN gratuit. Pour pouvoir tourner et fournir un service à ses utilisateurs, l’entreprise du VPN doit pouvoir gagner de l’argent. Et dans le cas de services digitaux gratuits pour les utilisateurs, il n’y a en principe que deux moyens de se financer : en vendant vos données personnelles à des tiers ou à des régies publicitaires.

On pourrait se dire : affichez-moi bien de la pub, tant que c’est gratuit et que je suis protégé ! Et on aurait raison si les choses étaient aussi simples que ça. Malheureusement, les dérives sont loin d’être exceptionnelles dans le cas des VPN gratuits. Puisqu’ils collectent vos données en échange de la gratuité du service, vous n’avez aucunement l’assurance qu’ils ne les vendraient un jour pas à un tiers qui en ferait mauvais escient.

S’il existe bien des VPN gratuits de confiance, qui se contentent de vous exposer continuellement à de la publicité pour se financer, nous vous conseillons d’éviter de prendre le risque et de faire confiance à un VPN payant qui saura vous protéger en toute sécurité. De plus, les grands noms du VPN ne sont pas tous hors de prix, et certains vous proposent continuellement des offres très peu chères de protection sur 1 an ou 2.

illustration tribunal justice

L’utilisation d’un VPN : légal ou non ?

On pourrait penser qu’un protocole vous permettant de naviguer anonymement sur internet et d’empêcher quiconque d’observer votre activité pourrait être illégal, car on n’aurait pas de mal à envisager que des utilisateurs pourraient s’en servir pour s’adonner à des activités illégales. En France, et bien heureusement, le VPN est légal et aucune loi ne réglemente son utilisation. Le droit à l’anonymat et à la sécurisation de sa connexion est quelque chose d’important en Europe et particulièrement en France.

Cela ne veut pas dire que quiconque utilise un VPN peut s’adonner à toutes les activités illégales de son choix. Le VPN n’est pas un passe-droit, et il n’est même pas la garantie totale et absolue que l’on ne pourra jamais remonter jusqu’à l’utilisateur. Plus les activités illégales sont graves et posent un problème de sécurité pour d’autres individus ou pour des entreprises, voire même pour le gouvernement, plus vous avez de chance de vous faire attraper même avec l’utilisation d’un VPN. En revanche, si comme la plupart des utilisateurs de VPN, vous souhaitez simplement protéger votre anonymat, vous parer contre les actions malveillantes ou sécuriser votre connexion sur un Wi-Fi public, ne vous inquiétez pas : vous pouvez continuer à en profiter en toute légalité.

Un VPN, pour quoi faire, réellement ?

Nous avons déjà exploré comment fonctionnait un VPN et pourquoi en utiliser un c’était anonymiser ses données et masquer ses activités sur le net. Mais vous vous demandez pourquoi vous, vous particulièrement, vous en auriez besoin dans votre utilisation quotidienne ? Après tout, vous avez bien tenu tout ce temps sans en avoir recours…

Pas de place pour la piraterie !

Utiliser un VPN pour se protéger des pirates et autres hackers en ligne est une très bonne raison. Les attaques informatiques ne cessent d’augmenter d’année en année, et avec la mise en place massive du télétravail à cause de la crise sanitaire, le travail de ces malfrats de l’internet est facilité avec l’absence de sécurisation des réseaux personnels depuis lesquels les utilisateurs effectuent leur travail à distance. Avec un VPN, vous pourrez même avoir tout le loisir d’utiliser les connexions Wi-Fi publiques peu sécurisées, à l’ombre d’un parc ou dans tout autre lieu public.

Débloquer des contenus liés à la localisation

Souvent, certains sites ou applications ont des restrictions sur leur contenu liées à votre géolocalisation. Ce qui veut dire que vous ne pouvez accéder par exemple à telle plateforme de streaming ou d’événements culturels en direct ou en retransmissions que si votre localisation (celle de votre appareil) compte parmi celles qui sont acceptées par le site ou l’application. Par exemple, vous aurez bien du mal à accéder au contenu de la plateforme de replay de la BBC, chaîne anglaise, car elle vous dira que ses émissions ne vous sont pas accessibles car vous n’êtes pas localisé en Grande-Bretagne.

Un autre exemple, le plus connu peut-être, des blocages de contenu liés à la géolocalisation, provient du géant du streaming Netflix. En effet, Netflix dispose de catalogues de contenus différents selon votre pays : la liste des films et des séries disponibles ne sera pas la même si vous êtes en France, au Japon ou aux Etats-Unis. Ces blocages peuvent être assez frustrants si l’on se voit privé d’accéder à un contenu qui nous intéressait ! Pour contrer ces blocages et accéder à tous les sites, applications et leurs contenus de votre choix sans restriction, rien de plus simple avec un VPN. Connectez-vous simplement au serveur VPN du pays de votre choix, comme les Etats-Unis, la Corée, etc et magie ! Vous accédez désormais aux contenus liés à cette géolocalisation. Pour en changer, là encore rien de bien compliqué, changez simplement de serveur VPN pour la localisation de votre choix.

Contrer l’obligation des fournisseurs internet de collecter vos données

En France, les fournisseurs d’accès à internet, ou FAI, sont légalement tenus de conserver l’activité et les données de leurs utilisateurs. Ce qui veut dire qu’ils conservent quelque part tous les sites que vous avez visités, le contenu visionné, le temps passé dessus, les connexions aux divers appareils et bien plus encore. Avec un VPN, les informations reçues par le fournisseur lui sont illisibles.

Faire des économies sur ses voyages (si, si !)

L’un des avantages à utiliser un VPN pour naviguer sur internet et vaquer à ses activités est aussi de pouvoir faire des économies sur ses voyages. Eh oui ! Vous ignorez peut-être que certains sites de voyage en ligne adaptent leurs prix selon les pays… Ils fournissent souvent une fourchette de prix qui varie en fonction de la position géographique et l’historique de navigation de l’utilisateur. Pour être sûr d’éviter que les prix ne flambent, faites simplement attention à ne rien lâcher de vos données à ces sites : effectuez vos recherches en navigation privée, effacez les cookies de votre navigateur et activez votre VPN en choisissant une localisation plus avantageuse.

Et enfin, télécharger sans risque

On passera sur l’utilisation plus ou moins légale que les utilisateurs (pas vous, pas nous, quand même !) en font, mais une grande partie de l’utilisation des VPN est dédiée au téléchargement, en torrent ou en direct. Utiliser un VPN lors de vos téléchargements vous permet ainsi de garantir votre anonymat grâce au changement d’IP ainsi que la dissimulation de votre IP source. En revanche, si vous avez décidé d’opter pour un VPN gratuit, il y a de fortes chances qu’il vous impose une limite de bande passante.

OK, j’ai compris ce qu’est un VPN, lequel dois-je choisir ?

Les différents types de VPN

Déjà, il vaut distinguer des différents types de VPN avant de décider duquel on souhaite mettre en place pour sa navigation. Si le fonctionnement et le concept de VPN est essentiellement le même partout, il existe cependant deux grands types de VPN.

  • Les VPN d’accès à distance sont ceux qui vont vous intéresser si vous êtes un particulier qui souhaite en utiliser un pour sa navigation personnelle ou un professionnel en télétravail. Avec ce type de VPN, l’utilisateur peut se connecter à un autre réseau via   un tunnel chiffré et privé, qu’il s’agisse du réseau interne de son entreprise ou tout simplement d’internet.
  • Les VPN dits « site-à-site », également nommés routeur-à-routeur, sont principalement utilisés dans le monde professionnel, particulièrement dans le cas ou une entreprise a des bureaux à différents emplacements. Dans ce cas, le VPN site-à-site crée comme un réseau internet fermé dans lequel les différents sites se connectent les uns aux autres, comme un intranet.

Les grands noms du VPN

Il existe une multitude de VPN disponibles sur Mac, dans des versions gratuites ou non, et il est parfois difficile de faire son choix. Certains VPN se distinguent cependant par leur renom, leur efficacité et leur fiabilité. Sachez que dans la plupart des cas, les VPNs proposent un remboursement du prix si vous n’êtes pas satisfait dans le premier mois d’essai, donc vous avez tout le loisir de tester différents VPN avant de faire votre choix.

banniere express vpn

ExpressVPN est souvent considéré comme étant l’un des meilleurs VPN sur Mac. Il est colossal avec ses 3000 serveurs dans 94 pays et propose des performances en termes de vitesses de téléchargement et de navigation qui sont notables. Le client Mac est particulièrement simple, mis à nu comparé à sa version Windows. Mention spéciale à sa fonctionnalité kill switch et split tunneling, qui ont tendance à être rares sur macOS. La contrepartie d’ExpressVPN est qu’il possède un prix supérieur aux autres VPN.

banniere nordvpn

NordVPN est partout, de nos pubs sur internet à celles énoncées par nos streamers préférés. S’il est souvent considéré comme étant le meilleur VPN sur Windows, il est un peu moins intéressant sur Mac. En effet, les fonctions kill switch et split tunneling n’y sont pas accessibles sur macOS, et c’est bien dommage, de même que la possibilité de choisir un DNS particulier. Il n’y a pas non plus de serveurs optimisés pour le streaming et le gaming, mais son protocole NordLynx, dérivé de WireGuard, optimise la vitesse et la sécurité.

banniere cyberghost

Cyberghost a sur Mac une interface graphique et fluide ainsi qu’un bon rapport performances/prix, mais on constate encore et toujours l’absence de fonctionnalités sur Mac par rapport à Windows. On oublie là encore le kill switch, le split tunneling ainsi que la possibilité d’indiquer la latence en temps réel pour le logiciel Cyberghost. Ses bonnes performances sont en revanche dues à son infrastructure solide et son gigantesque choix de serveurs.

banniere protonvpn

ProtonVPN est plus petit que les autres pionniers du VPN, avec seulement un peu plus de 1100 serveurs dans 54 pays, mais est très présent en France (une quarantaine de serveurs environ). Son petit réseau offre cependant de bonnes performances en France et en Suisse, notamment en ping ainsi qu’en débit descendant. Il n’est cependant pas optimisé pour le gaming ou le streaming, et c’est bien dommage. ProtonVPN ne propose d’ailleurs pas que de l’abonnement payant puisqu’il existe une version gratuite qui est, selon nous, l’une des meilleures options gratuites pour Mac.

banniere hide me

Hide.me est une autre alternative permettant de profiter des services d’un VPN pour un prix dérisoire puisqu’il dispose d’un abonnement gratuit. Certes, la version gratuite ne permet l’accès qu’à des fonctionnalités assez basiques, mais elles suffisent à l’utilisation standard d’un VPN. Son grand point fort est son support en ligne, disponible directement sur le logiciel, qui vous met en relation avec un membre de l’équipe de Hide.me, qui répondra à toutes vos questions techniques ou réglera vos bugs. Même ProtonVPN, souvent considéré comme le meilleur VPN gratuit pour Mac, ne propose pas de chat en ligne dans sa fonctionnalité gratuite.

Retour en haut